Buscar
  • Sophie P.

Pithecia monachus, un singe à perruque à la Media Luna !

C’est sans doute le plus difficile à observer de tous les primates du fait de son extrême timidité et de son habitat au sommet de la canopée.

On sait qu’il forme un couple monogame jusqu’à la fin de sa vie et qu'il est très territorial lorsque le couple a un jeune. En Colombie, on a observé sa sympatrie avec les singes laineux. Et de fait, c’est au cours d’un suivi de deux fugitives Ipama et Inchik respectivement une femelle atèle et laineuse que le chef soigneur Rubino a pu observer en leur compagnie un troisième larron emperruqué, le délicat et timide saki, Pithecia monachus.

Venu sans doute lui aussi explorer les trésors du Shiringal en cette saison des fruits sauvages, il a trouvé plaisante la compagnie des deux fugitives, au point de les rappeler désespérément lorsqu’elles sont rentrées au centre prendre le repas préparé par les soigneurs. Soigneurs interdits lorsqu’ils les ont vues repartir immédiatement le rejoindre en forêt, abandonnant papayes, ananas et autres délices !

Affaire à suivre...


0 visualizaciones0 comentarios

Entradas Recientes

Ver todo